dimanche 24 février 2008

Vive les bouseux!

Je ne suis pas un grand fan de Bonnie 'Prince' Billy. Je veux bien reconnaître toutes les qualités que l'on veut à sa musique, je la trouve souvent soporifique et même parfois, agaçante. Toutefois, je fais une exception notoire pour cet album de Palace Music. Beaucoup moins Lo-Fi que le reste de la production de Will Oldham, "Viva Last Blues" est un grand disque beau et déjanté. Pourtant, à bien y regarder, on a l'impression que tous les musiciens sont bourrés, qu'Oldham chante faux et que certaines chansons (Work Hard/Play Hard) sont les faces B d'un Lynyrd Skynyrd sous acide. Je reconnais que ça ne donne pas envie... Et vous auriez tort parce que "Viva Last Blues" est tout juste élouissant. Pour preuve, ce "New Partner", sommet de l'album. La mélodie, très belle, très simple est chantée par je ne sais qui tandis que Will Oldham, qui a l'air particulièrement chargé (mais je n'ai aucune preuve, je le confesse...) se balade autour du chant, trébuche, fait demi-tour, rattrape et puis s'envole pour enfin retomber dessus. Le résultat, certes un peu déstabilisant, est un morceau magnifique qui reste longtemps en tête et qu'on a envie d'entonner à tue-tête avec un gros accent de bouseux. La pochette, quant à elle, est superbe. Ce qui ne gâche rien...

3 commentaires:

Christophe a dit…

Pour moi le sommet de l'album reste "Old Jerusalem". Deux minutes à peine de voix et de guitare en bois pour foutre les frissons.

Math a dit…

C'est vrai que c'est un magnifique morceau mais il est plus dans ce que fait Oldham quand il est seul.

Math (Solo Tape) a dit…

Et sinon, merci d'être passé Christophe!